Exosquelette et réalité augmentée contre le handicap

Les exosquelettes représentent l’espoir de pouvoir remarcher pour de nombreux patients paraplégiques du monde entier. Le défi est immense pour de nombreux scientifiques et certains ont d’ores et déjà obtenu des résultats encourageant dans ce domaine. En 2014, lors du lancement de la
coupe du monde, Miguel Nicolelis a équipé un adolescent d’un exosquelette. Le jeune homme a donné le coup d’envoi au match d’ouverture France – Croatie. Un formidable pas en avant pour ce jeune homme fan de football et pour la recherche, par l’intermédiaire du projet WAP – Walk Again Project. Le projet WAP est un consortium international de recherches à but non-lucratif, qui depuis, a choisi d’allier exosquelette et réalité augmentée.

Exosquelette et réalitée augmentée, comment ça marche ?exosquelette-realite-augmentee

Très simplement, le casque à réalité augmentée envoie des stimuli au cerveau du patient. Ces informations
virtuelles envoyées trompent le cerveau, de sorte, que le patient se voit virtuellement marcher sur deux pieds. les signaux récupérés via une interface homme/machine sont traités et donnent ainsi l’impulsion au dispositif médical de type exosquelette.

Exosquelette et réalité augmentée, un cocktail positif :

En août 2016, les chercheurs du WAP reviennent avec une publication dans la célèbre revue “Nature” – Nature Scientific Reports. Cette publication porte sur l’étude clinique de 8 personnes atteintes de paraplégies. Ces patients ont été, une année durant, entraînés, stimulés par un dispositif médical composé d’un exosquelette et d’un casque à réalité augmentée.

Nicolelis, le responsable de l’équipe évoque dans son article, des résultats très encourageant. Selon, lui, 50% des patients sont passés d’une paralysie complète des membres inférieurs à une paralysie dite “partielle” et ce, en quelque mois seulement.
En effet, le procédé couplant les technologies des l’exosquelette et la réalité augmentée semblent tellement efficace sur le système nerveux que certains d’entre eux ont donc récupéré certaines fonctions, de manière significative.

Miguel Nicolelis précise : “ Un patient est passé d’une situation, où il ne pouvait se tenir debout, même avec des attelles à la possibilité de marcher avec un déambulateur, des attelles et un thérapeute.”
Le professeur Nicolelis explique ce phénomène ainsi : “ Les exosquelettes et la réalité augmentée aident les patients paraplégiques à se projeter, ce qui stimule des fonctions neuronales dormantes, ayant survécu au traumatisme provoquée par la blessure initiale.

Fort de ces résultats prometteurs, l’équipe de Nicolelis va poursuivre ses recherches et espère inspirer d’autres équipe à coupler les exosquelettes et la réalité augmentée. Il déclare à ce propos : “ Nous espérons utiliser ce protocole exosquelette et réalité augmentée dans d’autres centres de traitements, pour d’autres patients souffrant de traumatismes médullaires, à travers le monde. Nous pensons que, sur le long terme, notre méthode d’interface cerveau/machine pourra aider les patients paraplégiques à recouvrir certaines sensations, réduire les douleurs neurologiques et servir de facteur non négligeable de motivation pour d’autres équipes de chercheurs et patients autour du globe.”


One thought on “Exosquelette et réalité augmentée contre le handicap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *